Les centres de tourisme et de longues randonnées certifiés Équi-Qualité offrent différents forfaits d'expédition sur plusieurs jours avec étapes en gite. Les gestionnaires s'occupent de tout, vous êtes encadré et vous devez vous assurer que vous êtes en bonne condition physique pour profiter de votre voyage.

 

Si vous souhaitez prendre le large avec votre cheval, il est important de planifier son expédition en prenant en compte la préparation du cheval et du cavalier, l'équipement, le trajet et les variables. En respectant les règles de base, vous pourrez vous assurer que vous êtes prêt pour votre expédition. La sécurité est de mise. Téléchargez le document complet du Règlement de sécurité de la pratique de l'équitation de plein air.

 

   
  • Préparer le cheval : En randonnée, le cheval doit avoir une bonne condition physique pour évoluer sur des terrains avec des dénivelés variables et pour porter le matériel nécessaire à l'expédition. Il doit donc être entraîné en conséquence, et régulièrement pour maintenir sa condition. Il est de mise qu'il soit en excellente santé, vermifugé, vacciné (carnet de santé à jour) et que le test Coggins soit à jour.
  • Préparer le cavalier : Le cavalier doit également adapter sa condition physique. Il doit prévoir les ravitaillements, les étapes, les marches à côté de son cheval, les distances, les passages difficiles, le choix des allures, le logis.

 

 
  • Préparer l'équipement : Que ce soit une expédition en selle ou à l'attelage, le harnachement et l'équipement pour le cheval doit être bien entretenu, les attaches fonctionnelles. Toutes les pièces doivent être prêtes à subir les contraintes de la randonnée. Le cavalier doit également prévoir des vêtements pour les différentes conditions climatiques, protections contre les insectes, appareil de communication, l'équipement de secours, de réparation et de maréchalerie, matériel nécessaire au bivouac. Il doit être en mesure de transporter le matériel adéquatement.

 

 
  • Préparer le trajet : L'itinéraire doit être planifié en s'assurant de choisir les meilleurs chemins, en fonction de la condition physique des chevaux et des cavaliers. N'oubliez pas les droits d'accès aux sentiers ! Les gestionnaires des sentiers, clubs équestres, parcs régionaux travaillent pour vous donner accès au territoire. Le respect des droits de passage et le paiement des droits d'accès sont primordiaux.
  • Préparer les variables : Le trajet doit comprendre des points d'accès et de sorties en cas de problème. Il est fortement conseillé de préparer un plan d'urgence et de détenir les numéros des différents intervenants tel que vétérinaire, maréchal-ferrant, remorquage, écuries environnantes.
    Il est prudent de faire une liste des personnes participantes avec quelques informations sur leur santé, numéro de téléphone, etc.
    Pour la sécurité des cavaliers, il est important que l'itinéraire et l'horaire soient communiqués à une personne ne faisant pas partie du voyage.